Qu’est-ce que la violence?

La violence c’est…

La violence renvoie aux paroles, aux gestes et aux situations qui affectent le sentiment de sécurité ou l’intégrité d’une personne. L’intégrité est le fait de pouvoir être ce que l’on est et de faire ce que l’on veut pour soi-même.

C’est quoi, se sentir en sécurité?

D’une part, il y a le sentiment de sécurité personnel, qui appartient à chaque personne et qui dépend des diverses expériences de vie. L’entourage joue un rôle primordial sur le sentiment de sécurité. Ainsi, la famille, les collègues de travail, les ami∙e∙s de même que les expériences difficiles passées vont influencer le sentiment de sécurité personnel. Le sentiment de sécurité peut se manifester dans la rue, dans nos relations interpersonnelles, au travail, à l’épicerie, à l’hôpital, dans la recherche d’un appartement, etc.

Le sentiment de sécurité personnel, c’est sentir qu’on peut exister sans crainte.

D’autre part, il y a l’accès à un ou des environnements sécuritaires. Ce sont des lieux qui sont sans danger et où une personne a la liberté d’être elle-même. Une bonne manière de reconnaître un environnement sécuritaire pour soi, c’est d’identifier comment on se sent dans cet environnement. Si une personne se sent égale aux autres, respectée dans ses valeurs et protégée par ses droits humains fondamentaux, il est possible que ce lieu soit un endroit sécuritaire pour elle. Ces endroits peuvent être à la maison, au travail, dans un centre communautaire, dans un café, chez des membres de la famille (biologique ou choisie), etc.

Voici quelques exemples de situation pouvant amener une personne à ne pas se sentir en sécurité :

  • La partenaire d’une personne trans menace de dévoiler cette identité à ses collègues de travail.
  • Une personne doit justifier toutes ses dépenses à son frère qui est proche aidant.
  • Une personne subit un mariage forcé de la part de sa famille.
  • Une personne vit de l’incertitude face à l’utilisation de toilettes publiques en tant que personne non binaire.
  • Une personne se fait forcer ou contraindre à regarder des images sexuellement explicites par une amie.

Ces exemples illustrent différentes manifestations de la violence. Il est important de se rappeler que chaque situation de violence est importante et significative.

Ne pas se sentir en sécurité vient atteindre l’intégrité d’une personne et ça, c’est de la violence.

Les différents visages de la violence

  • Psychologique ou verbale : Attitude ou comportement qui vise à contrôler l’autre ou à dénigrer l’autre dans sa valeur en tant que personne.
  • Physique : Contact physique, avec une personne ou un objet, qui cause de la peur ou de la souffrance.
  • Sexuelle : Parole, attitude ou comportement à caractère sexuel, avec ou sans contact physique, sans le consentement de la personne visée.
  • Cyberviolence : Utilisation des médias numériques (ex.: internet, réseaux sociaux) pour blesser, contrôler ou dénigrer autrui.
  • Négligence ou maltraitance : Absence ou manque important de réponse aux besoins d’une personne à charge.
  • En lien avec la religion ou la spiritualité : Parole, attitude ou comportement visant à discriminer une personne sur la base de ses croyances ou de son identité.
  • En lien avec de l’argent : Prendre le contrôle sur les revenus ou les dépenses d’autrui.
  • En lien avec les systèmes de la société : Discrimination par les structures des organisations de la société (ex.: système de santé, système de justice).

Finalement, il est important de mentionner qu’il peut être difficile d’admettre être ou avoir été victime de violence. La violence peut prendre plusieurs formes et être mélangée avec de l’amour ou de l’amitié, ce qui la rend parfois plus difficile à identifier. Pour Alix, toutes les situations de violence sont importantes et significatives. Alix est là pour recenser, agir et soutenir toutes les personnes qui vivent ou ont vécu de la violence.

Les violences sexuelles et les personnes LGBTQ+